Parler de politique avec les enfants


La période électorale est souvent l’occasion de susciter des interrogations chez les enfants. A force de recevoir certaines informations par les médias, ils se posent des questions sur l’intérêt des politiques. Le club peut être le lieu de débat et de réflexion sur ce domaine.

Pourquoi parler de politique ?

Dès leur plus jeune âge, les enfants apprennent à réfléchir et à devenir citoyen. Parce qu’ils seront un jour en mesure de faire évoluer la société et les institutions, il est important de les amener à comprendre l’organisation de la collectivité. Si l’école a pour mission de former les enfants à cela, leur entourage joue un rôle important dans son éducation politique et citoyenne.

A chaque âge sa sensibilité

Même s’il faut laisser les enfants avec leurs préoccupations d’enfants, la prise de conscience de la question politique commence dès leur âge, à leur mesure. En effet, ils sont sensibles à certains sujets qui les interrogent. Dès 5 ans, ils sont sensibles aux injustices et à la propriété : la politique est là pour déterminer  « ce qui est à toi, ce qui est à moi ». A 8 ans, les enfants sont aussi intéressés par l’injustice et se questionnent sur la vie d’antan : on peut faire des comparaisons entre la société des grands-parents et la sienne. A partir de 11 ans, les jeunes adolescents sont plus dans l’engagement pour faire bouger les choses.

Partir de la vie quotidienne

Pour aborder ces questions, il est nécessaire de prendre en compte les centres d’intérêt des enfants. Dans leur vie de tous les jours, ils sont confrontés à des situations de racisme, d’égalité, de vote… C’est à partir de cela qu’il faut aborder des sujets en laissant les enfants exprimer un avis sur le problème. Pour mieux comprendre les décisions politiques, prenez des exemples qui touchent les enfants. On peut parler des sans abri, des grèves ou du code de la route en les plaçant dans un contexte plus parlant pour les enfants.

Rester à l’écoute des questions

Dans ce type de débat, le risque pour l’animateur est de donner son avis au risque d’influencer les enfants. Son rôle est de coordonner la discussion : il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. S’il existe des partis politiques différents c’est parce qu’il y a des idées différentes.

Instaurer un climat d’écoute

Les débats politiques sont souvent la cause de conflits. Les enfants ont certainement déjà assisté à des discussions en familles assez orageuses où chacun reste sur ses positions et refuse d’écouter l’autre. Ces situations peuvent dégouter les enfants à aborder ce type de sujet. C’est pourquoi, l’animateur du débat doit veiller à instaurer des règles d’écoute et de respect des arguments de l’autre.

Nelson Cardoso